Histoire de la Russie des tsars
Richard PIPES
Traducteur : Andrei KOZOVOÏ

ISBN : 9782262039929
464 pages

Pour l'Histoire
28/03/2013

Un des grands livres sur la Russie tsariste.



Parue en 1974 aux États-Unis, l'Histoire de la Russie des tsars est d'abord une formidable introduction à l'histoire et à la civilisation russes, écrite de main de maître par un historien connu pour sa prose limpide et son sens du récit. Ses développements sur le poids de l'État, l'apathie de la bourgeoisie, la sujétion de la paysannerie et la radicalisation de l'intelligentsia au XIXe siècle, entre autres, sont de tout premier ordre.
C'est ensuite un livre à thèse passionnant qui rappelle utilement que le coup d'État bolchevique de 1917 et le régime totalitaire qui en est issu n'ont jamais fait « table rase » du passé, mais au contraire, ont bénéficié d'un terreau idéal – celui de l'autocratie tsariste que Pipes raconte et dissèque dans la lignée de L'Empire des tsars et les Russes de Leroy-Beaulieu et de La Russie en 1839 de Custine. Cette première édition en français, enrichie d'une préface inédite de l'auteur, constitue donc un événement.

Richard Pipes est professeur émérite à l'université Harvard (États-Unis) et auteur de nombreux ouvrages sur l'histoire russe et soviétique.
Le traducteur, Andreï Kozovoï, maître de conférences à Lille-3, est notamment l'auteur de
La Chute de l'Union soviétique.

« Une analyse brillante qui ne laisse pas indifférent... érudite, juste, pleine d'esprit et de bon sens. »
The Times Literary Supplement

« Une formidable introduction à l'histoire russe, minutieuse et passionnante. »
The New York Review of Books

« Pour tout étudiant sérieux, ce livre est une lecture obligée. Pour le lecteur averti qui se demande de quoi les Russes sont faits, ce livre est une véritable illumination. »
The Observer

Richard Pipes, né en 1923 en Pologne, est professeur émérite à l’université d’Harvard (États-Unis), et auteur de nombreux ouvrages sur l’histoire russe et soviétique. Il fut le premier historien à se pencher sur la question de la formation de l'Empire soviétique, et sa politique des nationalités, dans sa thèse, publiée en 1954 sous le titre The Formation of the Soviet Union. De fait, si le grand public anglo-saxon plébiscite depuis longtemps l'œuvre de Pipes, écrite dans une langue limpide qui n'est pas sans rappeler celle de Raymond Aron, les critiques -ou pire, le silence- n'ont pas manqué. De manière assez révélatrice, une seule œuvre de Pipes a été traduite en français pendant des années, La révolution russe.

Lire la suite

Du même auteur

Russie, réformes et dictaturesHistoire de la Russie des tsars